“Un orchestre symphonique est la plus belle métaphore de la société que je connaisse. » Cette phrase du chef d’orchestre italien Riccardo Muti associé à la réflexion de Annah Arendt  “La démocratie se nourrie de tous les points de vue” résume parfaitement le projet de ce dispositif immersif ouvert à tous…

Plongez dans l’univers musical de cette installation sonore en vous asseyant en lieu et place des musiciens. Dans vos bras les instruments prennent vie comme par magie et l’Orchestre entier résonne autour de vous.

L’orchestre est une œuvre qui réunit la musique, l’art plastique et le théâtre. Inspirée de l’orchestre symphonique, l’ensemble créé une ambiance intime et poétique. Des instruments à portée de main se mettent à jouer et parler. Le dispositif s’articule entre réalisme et abstraction où des « instru-humains » entrent en rébellion pour interroger les codes hiérarchiques. L’art et le pouvoir au centre du débat.  A chaque fin de séance les spectateurs sont à leur tour invités à donner leur opinion.

L’installation d’art sonore L’ORCHESTRE propose une situation d’écoute immersive. Une écoute de musicien. Une écoute en commun, au cœur d’un son spatialisé qui fait entendre à chaque spectateur un équilibre sonore différent, une écoute unique qui lui appartient.

 

UNE OEUVRE NOMADE, AUTONOME ET MULTIMODALE

Ce dispositif peut être installé dans de nombreux lieux, pas forcement dédiés au spectacle. (Salle des fête, médiathèque, chapelle, salle d’exposition …)
Autonome techniquement mais aussi pour son exploitation il est une solution pratique et économique.
Plusieurs répertoires et modes de présentations sont possibles. Séance jeune public, séance tout public et familiale, en visite libre
et en performance live pour un public averti ou une découverte de la musique expérimentale.

 

MALLETTE PEDAGOGIQUE

Une série d’outils allant de la documentation à l’atelier de création sont disponibles pour tirer profit de la présence de l’Orchestre sur un territoire.

 

• Découverte du monde musical, du monde de la création sonore, de la musique électroacoustique.
• La perception de l’espace sonore selon sa position. Le pouvoir du son dans un mode de l’image.  La mémoire propre à l’audition.
• L’ouverture a une réflexion sur l’ordre politique et la place de l’écoute dans une société hiérarchisée.

.


 

Mot de spectateurs

«Est-ce de la magie? peut être car pour quelques minutes, je me suis senti dans la peau d’un musicien»
«…on se regarde, on s’écoute, on bouge, on mime, on joue, on kiffe…»

 


 

Presse

«Marc Calas réussit à composer une sorte de « symphonie pour une révolution joyeuse » qui gambade dans les plates bandes du jazz, du rap, de la musique militaire, du chant lyrique ou de la musique orientale.»