MALETTE PÉDAGOGIQUE
Ces documents en libre accès sont à destination
des enseignants pour la préparation et l’approfondissement
d’une séance de L’Orchestre.
Personnages, scénario et dialogues (pdf)
Toutes les composantes qui ont servi à la création
de L’Orchestre.
Discours de Madame Clé (pdf)
Le discours d’introduction qui présente la situation
de L’Orchestre est ici décrypté.




L’ORCHESTRE À LA LOUPE
Atelier de sensibilisation pour classes et groupes jeunes publics.

Une médiation approfondie avec mise en jeu sur les instruments.
L’Orchestre à la loupe (pdf)





S’ÉCOUTER DIRE
Enregistrer sa propre  voix, l’entendre, écouter celle de l’autre, les mélanger, inventer un autre mode d’expression…
Cet atelier est adaptable à de nombreux contextes et thématiques. Il n’est pas necessaire d’avoir vu un spectacle d’immersion sonore pour y participer.
S’écouter dire (pdf)




L’ORCHESTRE À L’OUVRAGE
Accompagnement des pratiques amateurs en direction des classes de musique
Une œuvre musicale est composée et arrangée en fonction des instruments disponibles dans l’école de musique. Après l’étude avec leur professeur de leur partition respective, les élèves enregistrent individuellement (en re-recording). Le résultat est ensuite remixé dans l’installation sonore. Lors d’un temps fort de l’exposition, les élèves assistent à la diffusion de leur musique en se positionnant à leur instrument ou celui d’un ami. Le morceau peut ensuite être joué en live en classe d’ensemble.
> L’Orchestre à l’ouvrage (pdf)
> Écouter « quisquepromnibus » MJC Castelnau-le-Lez (mp3) mars 2015



LES INSTRUMENTS MIRACLES sont des instruments de musique fabriqués à partir de divers objets et matières. ( objets du quotidien, instruments de musique, matière transformée, etc…) Ces instruments ont une double capacité sonore,  un son acoustique et des sonorités produites par un système numérique. La recherche à travers ces instruments miraculeux s’appuie sur quatre point fondamentaux.

1 : l’objet, qui impose son image, son contexte culturel, sa fonction, etc…
2 : Le jeu musical, le geste induit, l’action qui doit rester simple et réalisable par tous, et qui relie  aussi au quotidien. (caresser, frotter, frapper, …)
3 : Le son acoustique induit par le jeu produit par l’objet
4 : Le son numérique induit par le jeu et produit par l’ordinateur, souvent aléatoire.

Ces quatre points sont les éléments qui sont mis en jeu  pour mettre en lumière des relations, des fusions, des décalages, des concordances, esthétiques, philosophiques, sociales, et musicales.

A l’instar du travail de décomposition de Muybridge et de Duchamps, où les éléments décomposés puis recomposés donne une sensation de mouvement, le jeu de ses instruments miracle procède du même phénomène donnant au geste instrumental et à l’objet physique une vie supplémentaire et autonome.

Cet instrumentarium est conçu pour être joué par des non musiciens.

Voir : expérience avec 4 classes de maternelles à l’école Kipling à Montpellier en décembre 2020. (vidéo à venir)

Voir : les instruments miracles (vidéo 8min)